Ayutthaya & Sukhothai

Pendant ce mois en Thailande, j’ai décidé de faire route vers le nord. Afin de tenter d’en apprendre d’avantage sur l’histoire de ce pays, j’ai tracé un itinéraire remontant les dynasties impériales. Ainsi après Bangkok, capitale actuelle, je suis allé à Ayutthaya, ancienne ville royale et Sukhothai, considérée comme la première capitale du royaume indépendant de Thailande.

Ayutthaya

Ayutthaya est facilement accessible depuis Bangkok. J’y suis pour ma part allé en trian pour seulement 15 bahts. Après un trajet de 2 petites heures, j’ai réussi à négocier avec un tuktuk resté à l’écart de la meute pour aller à ma guesthouse à 6km de là.

Je me permets de vous recommander chaudement cette Guesthouse : JIDAPA Resort

Cette guesthouse est fabuleuse. Les gens qui la tiennent sont adorables et même s’ils ne parlent pas trèss bien anglais c’est avec eux que j’ai eu les premiers échanges qui dépassent le stade du « bonjour/merci/au revoir ». Pour vous dire, le premier soir, alors que j’étais certainement le seul à vouloir manger sur la terrasse de la maison des propriétaire qui sert de terrasse de restaurant, la mère a tout allumé pour moi et m’a fait un petit plat qui, même s’il n’était pas délicieux, avait le mérite d’être fait juste pour moi !

Pendant mon séjour, j’ai pu louer un vélo à l’accueil afin de visiter un maximum de temples. Je pense que ce n’est pas possible de faire le tour à pied et le vélo semble la meilleure solution (on peut aussi privatiser des tuktuk ou des minibus mais bof)

Le site est magnifique, tès bien entretenu et le pass « UNESCO » à 220 bahts peut suffire à ceux qui viennent pour la journée. Pour ma part, j’ai pu visiter la ville sur 2 jours et donc j’ai pu étendre mes visites à l’extérieur de l’ile (oui car même si Ayutthaya est au beau milieu des terres, elle n’en reste pas moins une île cernée par 3 fleuves dont le Chao Praya le long duquel ma guesthouse se trouve)..

Outre les 6 temples labellisés patrimoine mondial de l’UNESCO, si je ne devais vous en conseiller qu’un ça serait le Wat Phanan Choeng à l’extérieur de l’ile. « Big Bouddha ! Big Bouddha ! »

En mauvais conseiller que je suis, j’ai oublié le nom du restaurant dans lequel j’ai mangé un midi. Mais en face de l’entrée du temple avec la tête de Bouddha dans l’arbre, il y a une rue perpendiculaire à l’axe principal. Sur la gauche se trouvent une série de restaurant. le second propose des soupes plutôt bonnes à suelemtn 15 Bahts (40 centimes). Le soir sur cette même rue se tient un marché plutôt sympa sur lequel on peut manger. J’y ai gouté les insectes grillés (vers à soie, guêpe et cafard). Une expérience plutôt amusante (et pour ceux qui hésitent, je ne suis pas tombé malade !)

J'ai mangé des insectes

Petite découverte culinaire. J'ai mangé des vers à soie, des guêpes et un truc qui ressemble à des cafards. Même si les vers étaient particuliers et les cafards un peu gros, les guêpes étaient plutôt bonnes en réalité !

Publié par Guillaume est ailleurs sur mardi 9 Janvier 2018

Sukhothai

6h de bus séparent Ayutthaya de Sukhothai. enfin 6h, c’est sans compter le retard de 45 minutes non annoncé du bus (il parait que c’est chose courant en Thailande). Le trajet m’a couté 310 bahts.

Je n’ai jamais vu de bus comme celui la. On peut complètement s’allonger sur son fauteuil et le fauteuil est massant. on nous apporte à manger et à boire durant le trajet et une pause déjeuner est comprise dans le billet.

Une fois à Sukhothai, le bus arrive dans la nouvelle ville à une dizaine de kilomètres du centre historique. Malheureusement le bus est arrivé après le départ de la dernière navette et les taxis ne nous ont pas laissé négocier les tarifs. heureusement que j’avais rencontré un couple qui a partagé la course avec moi sinon ces quelques kilomètres m’auraient couté aussi cher que les 6 heures de bus !

Ma guesthouse est hyper propre et à quelques dizaines de mètres de l’entrée de la zone 1 (le centre historique). Il m’a donc été facile, dès mon réveil, de me mettre en route pour visiter  les ruines de cette cité royale. Les temples sont mieux conservés qu’à Ayutthaya et si je trouvais qu’Ayutthaya était propre, ici ça en devient presque maladif. Pas une herbe ne dépasse et c’est un véritable plaisir d’arpenter les allées de la zone 1. 2 autres zones se trouvent à moins de 3 km de là. La zone 2, au nord, n’a pas grand intérêt (pour moi) et la zone 3 (à l’Est) est elle par contre bien plus sympa si vous devez faire un choix. Le wat Saphan hin, jonché sur une petite colline qui surplombe la ville et la boucle de 3km dans la campagne de Sukhothai sont une bouffée d’air frais.

 

2 Comments

  • Tanguy

    1 avril 2019 at 19 h 42 min

    Bonjour,

    j’ai une question concernant votre trajet entre Ayutthaya et Sukhotai, mais également entre le petit village (A 10km) et Sukhotai.
    En effet, nous souhaitons visiter en premier Ayutthaya puis Sukkhotai mais désirons arrivés la bas pour la nuit car il nous est important de voir Sukkhotai dès le lever du soleil…
    Et comme vous avez pu le vivre vous même, les Navettes se terminent assez tot…

    Comment avez vous fait?

    CDT

    Répondre
    • Guillaume

      5 avril 2019 at 8 h 50 min

      Il y a des bus qui partent d’Ayuthaya et vont directement dans la vieille ville. Moi j’en avais pris un comme ça. Sinon, tu trouveras toujours des voyageurs pour partager un taxi collectif à moindre cout 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

UA-108539550-1